top of page
Rechercher
  • carinnealimensante

Les balades en forêt: Combiner les effets positifs de la marche et de la sylvothérapie.

La prise en charge en nutrithérapie se veut globale. Elle ne se limite pas à donner un plan alimentaire et conseiller des compléments.

L’environnement joue aussi un rôle prépondérant. Tout ce qui optimise le bien-être, le maintien de la santé est à prendre en compte.


 


La pratique de la marche procure un état de bien-être général, elle améliore la santé cardio-vasculaire, diminue le rythme cardiaque et la tension artérielle.

Elle est bienfaisante pour le système locomoteur ; elle procure une détente musculaire, contribue à une bonne posture en renforçant la musculature, et à la souplesse des articulations.

Par ailleurs, elle participe à la lutte contre l’ostéoporose.

Elle favorise la baisse de la glycémie, comme toute activité physique. Elle contribue à prévenir le diabète, le syndrome métabolique, l’obésité.





Elle peut participer à une perte de poids.

Elle soutient toutes les fonctions de l’organisme en améliorant la circulation sanguine et l’oxygénation cellulaire.

Elle favorise les fonctions digestives.

Elle améliore la qualité du sommeil et tout ce qui en découle, étant donné que c’est à ce moment que notre organisme récupère, se répare.

Elle a un effet notable sur l’amélioration de la santé mentale et la créativité.






 

Le bain de forêt (Shinrin Yoku):


Il est préconisé au Japon dans le cadre de la pratique médicale. Il trouve sa place dans la réalisation de son Ikigaï ( concept de mission de vie, passion, ce qui nous anime). Il peut s’agir d’une immersion proche de la méditation.

C’est une pratique de soins courante qui favorise une reconnexion à la nature. Nous vivons dans un monde où les technologies ont une place prépondérante, ainsi que le béton, les bruits, la pollution. Nous avons besoin de lâcher prise, déconnecter et se recentrer sur nous-même.

L’efficacité du bain de forêt a été démontrée par des études scientifiques, qui ont mis en évidence un effet positif global au niveau de l’organisme.


Les arbres jouent un rôle majeur au niveau de l’écosystème.

Les forêts sont les poumons de la terre. Les arbres sont purificateurs de l’air. Via la photosynthèse, ils concentrent le CO2 et produisent de l’oxygène. Ils neutralisent les polluants, ont un effet bénéfique sur les gaz à effet de serre. Ils permettent de stabiliser les sols en prévenant l’érosion.

Les arbres participent à la diminution les écarts de température. Ils ont un rôle important à jouer au niveau du climat.

Ils abritent de nombreux insectes, oiseaux et mammifères.

La qualité de l’air en forêt est améliorée par la fixation des aérosols et particules en suspension. De plus, l’air peut être naturellement enrichi en molécules naturelles produites par les arbres (terpènes, huiles essentielles…) et en ions négatifs produits par le frottement du vent sur les feuillages. On bénéficie alors d’un véritable aérosol thérapeutique.

Les bains de forêt nous permettent de respirer l’odeur des sous-bois, admirer la lumière tamisée, si particulière, les couleurs des différents feuillages et leur changement au cours des saisons.

Rappelons nous que les sanatoriums, destinés aux soins des tuberculeux étaient souvent situés dans des zones vertes.


Des études ont montré que des patients en chambre avec vue sur la nature demandaient moins d’analgésiques et antiémétiques. Leur guérison était améliorée.

Les effets démontrés sur la santé sont nombreux :


Diminution du stress ( mesure des taux de cortisol, adrénaline, noradrénaline), apaisement.

Augmentation des défenses naturelles (production NK, lutte contre les infections et les tumeurs).

Prévention du vieillissement ( amélioration des activités de réparation, augmentation de la DHEA, amélioration des fonctions cardiaques, …).


Amélioration du sommeil , des fonctions cognitives, de la concentration et du niveau d’énergie.

Amélioration générale du bien-être, de l'humeur.

 

Les balades en forêt peuvent aussi nous permettre de reconnaître les espèces végétales sauvages comestibles qui y poussent, et de les cuisiner.

Différentes thérapeutiques y trouvent leur origine : gemmothérapie, herboristerie , phytothérapie

La pratique de la marche en forêt est donc extrêmement bénéfique. Elle peut faire partie d’un programme de prévention, mais aussi être co-thérapeutique.





Cet environnement naturel est un cadre propice au développement physique et psychique.

Elle favorise un apaisement très rapide et sa pratique régulière peut augmenter ses effets.


















6 vues0 commentaire
Post: Blog2_Post
bottom of page